Gambader dans la mauvaise foi

Publié originalement le 23 décembre 2011 sur labarbe.ca (qui n’existe plus).

Je ne suis pas le premier à le noter. Et j’espère ne pas être le dernier.

Je suis quelqu’un qui encourage les débats d’idées. Pourvu que ce soit fait avec un minimum d’honnêteté. C’est-à-dire de ne pas volontairement omettre des informations, garder qu’une partie d’une situation, afin de faire valoir son point. C’est peut-être bien courant dans l’art oratoire, mais ce n’est pas honnête. Et de la mauvaise foi, il y en a partout. Ce n’est pas le propre de la droite ou de la gauche, d’une religion, d’un état ou d’une classe sociale, il s’en fait partout. Malheureusement.

Donc, bien que je le relève régulièrement et que plusieurs le notent publiquement tout aussi régulièrement, il y a deux situations en quelques jours où Éric Duhaime m’a tombé sur les nerfs plus que les autres fois. Un plus que l’autre, c’est un détail.

«Elle est où, l’argent?»
Prenons le cas d’une chronique à l’émission Dumont à V, avec Mario Dumont, évidemment. On y parle alors d’Attawapiskat, cette réserve du nord de l’Ontario qui fait les manchettes depuis plusieurs jours pour une situation de pauvreté extrême.

Leur angle est prévisible: la réserve ne devait pas être si pauvre, elle a reçu 90 millions de dollars depuis 6 ans, soit environ 50 000$ habitant! Une grosse fortune. Et c’est grosso modo le même argumentaire du Parti Conservateur.

Ça a l’air gros lâché un 90 millions comme ça. Mais Éric Duhaime ne dit pas tout, il n’explique pas comment ça fonctionne dans les réserves. Jamais il ne mentionne que ces 90 millions couvrent tout: les infrastructures, l’éducation, la santé, le logement, les programmes sociaux, la police. etc. En fait, c’est simple, les conseils de bande doivent assumer tout ce que le municipal et le provincial assument pour nous.

Je serais curieux de voir comment une ville ferait pour payer pour les écoles primaire et secondaire, payer pour les CLSC et centres de santé, payer pour tous les programmes sociaux, payer la police, payer tous les aqueducs-routes-alouette, et ainsi de suite, avec 90 M$ sur 6 ans. Si on met ensemble tous les services des trois paliers de gouvernements, ça fait combien par Québécois, par année?

Est-ce qu’il y a eu une mauvaise gestion de la part d’Attawapiskat? Je ne sais pas. Mais lâcher que la réserve a eu 90 millions de dollars en six ans sans expliquer ses responsabilités et surtout pourquoi elle obtient cet argent, c’est simplement de la mauvaise foi, parce que ça ne veut rien dire.

Sans parler qu’il cite des cas déplorables de salaires exagérés de quelques chefs pour dédramatiser la situation. C’est comme discréditer tous les patrons d’entreprises parce qu’il y a quelques fraudeurs dans le lot…

«Maudit gaspillage!»
Et comme pour démontrer sa régularité en mauvaise foi, une petite chronique bien anodine, ce lundi, dans le Journal de Québec. «Avec un budget annuel de 5 millions $ versé par le fédéral, les bureaucrates de la Biosphère de Montréal utilisent présentement la période festive pour vous prêcher leur évangile verte sur leur site web, juste avant le shopping des Fêtes», écrit-il d’entrée de jeu.

Qu’il trouve la simplicité volontaire ridicule, c’est son droit. Qu’il trouve que vouloir moins polluer est une connerie, c’est son droit aussi. Même dire tout ça avec un ton qui démontre à quel point ceux qui font tout ça sont des gros colons est discutable et pernicieux, c’est son droit encore une fois.

Sauf qu’il termine avec ça: «La gauche accuse souvent les conservateurs d’être de droite religieuse. Eh bien, quand ils tolèrent qu’un ministère gaspille ainsi notre argent, ils ne sont ni de droite, ni religieux.»

Ce qui est triste ici, c’est qu’à le lire, on croirait que le 5 millions $ n’a servi qu’à créer cette page Internet de conseils pour être plus vert durant le temps des Fêtes.

Plus encore, il laisse croire que le petit deux heures que l’employé a probablement prises pour écrire le texte et le mettre en ligne est du gaspillage d’argent. Il peut se poser la question si c’est leur rôle, mais de là à insinuer qu’il y a un gaspillage d’argent. Franchement. Même à 50$ de l’heure – ce que ne gagne pas un fonctionnaire, c’est peut-être 100$ qui a été « gaspillé ». Rien à voir avec le 5 millions $ balancé dans son introduction. Rien à voir avec « tolérer qu’un ministère gaspille ainsi notre argent ». Comme si c’était ça qui créait le déficit!

Je pense qu’entre les scandales du G20 et de l’hélicoptère du ministre MacKay, il y a des pas mal plus gros gaspillages d’argent à pointer du doigt chez le gouvernement fédéral que l’affichage de conseils sur un site Internet.

Je n’attaque pas ses idées ici, juste sa mauvaise foi. Parce que la mauvaise foi empêche tout débat. Et c’est ça qui est triste. En plus de mener à la désinformation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s