Coup de grâce, jour 2: retomber en amour

Comme il n’y avait rien de prévu en journée au Coup de grâce, j’ai profité de cette journée de liberté pour me promener dans cette belle région qu’est le Lac-Saint-Jean.

Ai visité St-Félicien. Ai presque été tenté par son zoo. Presque. J’ai été me promener sur la fameuse rue principale qui s’appelait (et qui s’appelle toujours) St-Cyrille, à Normandin. J’ai vu le non moins célèbre centre d’achat maudit. D’ailleurs, notons que s’il y a une affiche qui indique que nous sommes sur la légendaire rue principale de Dédé Fortin, il n’y a rien pour le centre d’achat.

Après être passé sans m’arrêter à Albanel, j’ai visité Dolbeau-Mistassini. La rivière Mistassini est ben belle. Mais pauvre Dolbeau qui doit vivre avec une rue couverte. Une espèce de Mail St-Roch version bleuet. Vous avez fait la même erreur que Québec. Imitez la Capitale encore et enlevez ça!

Ceci dit, quand même spéciale cette région-là. On est en plein Bouclier canadien… mais ça ressemble plus aux Prairies ou aux Basses-terres. Tout ça pour dire que ça a ben du charme. Comme dans mes souvenirs.

Revenons à St-Prime.

La deuxième soirée du Coup de grâce commençait avec Jimmy Target & The Triggers, groupe de Terrebonne qui sortira une première palette en novembre. Quelque part entre un rock garage et rockabilly, avec un petit quelque chose de western, style spaghetti, style serpents à sonnettes dans un désert aride. Voix caverneuse, de gros riffs assassins, deux batteurs, une touche d’irrévérence, le tout est assez efficace.

Le trio Plaster prenait ensuite place dans la Grange de St-Prime. Je vais le mentionner en partant, c’était du bonbon. Comme toujours. Je le dis sans gêne: je suis vendu à Plaster, et ce, depuis le démo de trois petites tounes. Les trois musiciens nous ont encore livré cet électro-jazz-rock avec brio. Sauf que…

Ça dansait en avant et autour de moi. Mais je sentais qu’une bonne partie du public découvrait. Il manquait cette énergie une coche plus élevée pour que le spectacle devienne une bombe. Ces moments où l’énergie du public pousse le groupe à aller plus loin, à en donner plus. Et vice versa. Je sais que ça peut être plus, simplement. Meilleur, plus fort. Je le redis tout de même, c’était du bonbon quand même.

Alors que Mr Magnetix s’installait à la Grange, je suis allé vers le Vieux-Couvent pour Mara Tremblay. À sa première chanson, j’ai réalisé que ça faisait vraiment longtemps que je l’avais vu sur une scène. Quatre ans, peut-être, voire cinq. Trop longtemps.

Mara était seule avec elle-même, s’accompagnant au piano, à la guitare, au violon ou à la mandoline. Je dis seule, mais Olivier Langevin l’a rejoint pour la dernière chanson. Puis il y avait le public. Il était silencieux, mais tellement présent par cette écoute. À en déstabiliser parfois l’artiste.

Mara était heureuse et resplendissante, hier soir. Belle et charmante, comme toujours. Elle était contente d’être là. Sincèrement. Elle a été touchée par l’écoute, sincèrement. Elle a raconté, oui, parfois, les mêmes histoires qu’elle traîne depuis quelques années, pour introduire telle ou telle chanson, mais ça semble quand même toujours venir du coeur pareil. Puis il y a eu ces petites nouvelles confidences, puis ces petites spontanéités.

Seule au piano ou derrière sa guitare, Mara est touchante. J’ai toujours aimé sa fragilité, sa poésie, ses mots et ses mélodies. Et dans ce silence, la beauté de sa musique régnait au Vieux-Couvent. Et encore une fois, je suis retombé en amour avec elle. Merci pour ce beau moment, Coup de grâce!

///

Aujourd’hui, il y a un Oktober Fest qui nous attend dans moins de deux heures, le tout sous la musique de la savoureuse Fanfare Pourpour. Plus tard, en soirée: On the Porch, Marie-Pierre Arthur, Ariane Moffatt… et ce sera la fin!

Je vous rappelle que je tweete lorsque le réseau fonctionne: @GrosseBarbe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s