FEQ – Où je me foutais de Metallica

Il y avait du monde en ville. Je ne voulais pas aller voir Metallica, mais je voulais aller en ville. Pour un des spectacles du Festival d’Été de Québec, mais aussi pour aller souper chez une amie. Depuis le début d’après-midi, tout ce qu’on voyait passer sur le fil #FEQ, via Twitter, c’était que les autoroutes étaient déjà congestionnées, que les autobus étaient déjà remplis à ras bord, que la file d’attente ne faisait que grossir.

Parfois, les plans changent. Je voulais aller voir l’Orchestre d’hommes-orchestre, mais je ne voulais pas me faire chier avec les bouchons de circulation causés par Metallica pour m’y rendre. Je ne parle pas du trafic automobile, je vise aussi les autobus et les piétons. Et me faire chier, j’entends par là de voir quatre autobus me passer dans la face avant de pouvoir me rendre sur la rue St-Jean. Le spectacle me tentait, mais pas à ce point-là. Être pris dans un trafic qui ne me concerne pas me fait chier.

En arrivant chez mon amie, dans le quartier St-Sauveur, vers 18h, j’ai eu de la difficulté à m’y stationner. Habituellement, j’ai un trou à côté de chez elle. Là, rien, même après deux tours des rues avoisinantes. Pas compliqué, même St-Sauveur, qui n’est pourtant pas le premier quartier voisin des Plaines, servait de stationnement pour les amateurs de Metallica, prêts à gravir la falaise (Côte Sherbrooke) qui sépare le quartier et le chemin Sainte-Foy, puis se rendre aux Plaines par la rue Cartier, j’imagine. Je suis donc, finalement, resté chez mon amie à boire quelques bières et à discuter de tout… et de rien.

Mais même pour partir, j’ai refait face à cette dense circulation. La rue de l’Aqueduc a été occupée dès minuit, et ce, jusqu’à 1h30 du matin. Même les Métrobus faisaient des détours sur cette rue pour aller à Charlesbourg. Je n’ai quand même pas pris de risque et je suis parti de chez elle à deux heures du matin. Pourtant, le boulevard Charest était encore congestionné! Pas de tracas pour moi, je connais d’autres chemins, mais si je raconte tout ça, c’est pour dire à quel point Metallica en a amené du monde en ville.

Ça n’excuse pas la surmédiatisation, mais le phénomène populaire demeure impressionnant.

Ce soir
Dernier soir du Festval d’Été de Québec et toute une soirée. Déjà, le groupe que j’attendais le plus avec Black Keys: Galaxie, dès 19h30, au Parc de la Francophonie. Je vais partir dès les dernières notes d’Olivier Langevin, mais c’est parce que j’ai 8 heures de route à faire, devant me rendre à Sept-Îles, puisque je travaille demain. Mais si j’avais pu, je serais resté pour Malajube et Death From Above. Puis j’aurais sûrement été assez curieux pour voir à quoi ça ressemble, MSTRKRFT, live, même si je ne danse pas.

Mais ce n’est pas tout. Il y a aussi Creature, Suuns, Thomas Fersen… Méchante dernière soirée.

FESTIVAL D’ÉTÉ DE QUÉBEC

@ Plaines d’Abraham (Scène Bell)
Andrew Cole / 19h15
The Sheepdogs / 20h
John Fogerty / 21h30

@ Parc de la Francophonie (Scène Molson Dry)
Galaxie / 19h30
Malajube / 20h30
Death From Above 1979 / 21h45

@ Place D’Youville (Scène Loto-Québec
Ours / 12h30
Madjo / 15h30
Lee Fields and The Expressions / 18h30
Thomas Fersen / 21h30

@ Conservatoire de musique
L’Orchestre d’Hommes-Orchestre (The New Cackle Sisters) / 21h30

@ Impérial
Princess & Ezeckiel, Creature, MSTRKRFT / 22h30

@ La Casbah
Mat Fraser Band / 21h et 22h20

@ Largo
Dawn Tyler Watson et Paul Deslauriers / 20h30 et 22h30

@ Cercle
Suuns, M.I.M / 23h

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s