FEQ – Où j’ai décidé d’oublier Karkwa

File pour Karkwa FEQ

Des fois, le destin est de même.

Je devais absolument faire une réparation sur ma voiture avant de retourner à Sept-Îles, dimanche soir après Galaxie. Le rendez-vous au garage était hier. C’était censé être fait dans la journée, mais comme il arrive souvent, le mécano a trouvé un autre hic en faisant la dite réparation. Finalement, la voiture n’allait pas sortir du garage avant ce matin.

Hier soir, j’ai donc dû laisser faire Karkwa (et Plants and Animals qui ouvrait la soirée). Il faut comprendre qu’où je demeure durant mon passage à Québec, chez mon père, c’est en campagne. Il n’y a pas d’autobus. Et celui qui passe le plus près (à 3,3 km) le fait une fois l’heure. Un moment donné, j’ai regardé l’heure à laquelle j’aurais pu arriver si j’avais été chercher l’autobus et j’ai regardé la file qu’il y avait avant la prestation, et j’en ai conclu que j’arriverais devant un Impérial déjà plein.

Pour imaginer la file, elle partait de l’Impérial et se rendait déjà à la rue Caron, avant 18h. À 18h45, elle atteignait la rue St-François, la rue derrière l’Impérial. Pour ceux qui ne connaissent pas le quartier St-Roch, je vous ai fait une approximation sur l’image qui coiffe ce billet. Et pour ajouter à l’image, j’ai lu quelque part que la moitié de la file n’aurait pas pu entrer à l’Impérial, qui est capable de digérer 900 personnes.

J’imagine que j’aurais pu entrer, étant donné mon accréditation média, mais pour me retrouver où? Donc, je me serais fait chier à aller chercher l’autobus (taxi), j’aurais fait deux heures d’autobus, tout ça pour arriver dans une salle méga pleine… Je les ai vus à Tadoussac il y a un mois, je les vois cet automne à Sept-Îles, je me suis dit: «ouan, bien laisse faire mon gars.»

Mais bon… le spectacle avait l’air particulièrement magique. J’ai quand même un pincement au coeur.

J’ai lu quelque part que c’était Karkwa qui avait demandé d’être dans une salle intérieure. Il ne faut donc pas blâmer le FEQ de les avoir mis dans un lieu trop petit.

Ce soir
Il y a les Charbonniers de l’Enfer sur les Plaines, il y a Alaclair Ensemble et Manu Militari au Pigeonnier, mais il y a surtout, dans mon cas, Shad et Buck 65 à l’Impérial. Je sens que ça va être bon. Allez, il ne reste que trois soirs au festivals… et il ne me reste que trois jours de congé.

FESTIVAL D’ÉTÉ DE QUÉBEC

@ Plaines d’Abraham (Scène Bell)
Les Charbonniers de l’Enfer / 20h30
Jean-Pierre Ferland / 22h

@ Parc de la Francophonie (Scène Molson Dry)
Alaclair Ensemble / 19h30
Manu Militari / 20h30
Booba / 21h45

@ Place D’Youville (Scène Loto-Québec
Roberto Lopez Afro-Columbian Jazz Orchestra / 12h
Les Espoirs de Corinthe / 17h30
Emmanuel Jal / 19h30
Manu Dibango / 21h30

@ Impérial
Shad / 20h
Buck 65 / 21h

@ La Casbah
Craig Miller’s Blues Killers / 21h et 22h20

@ Largo
Gabrielle Shonk Quartet / 20h30 et 22h30

@ Cercle
Music n’ Friends / 23h

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s