FEQ – Kim Churchill, plus qu’une belle gueule

Kim Churchill

On dira ce qu’on voudra, mais ça aide toujours d’avoir une belle gueule. Il fallait voir, hier soir, à l’Impérial, les jeunes demoiselles s’exciter devant l’Australien Kim Churchill. Regards lumineux, bouffées de chaleur. Je pense même en avoir vu une se lécher les babines!

Heureusement, Kim Churchill n’est pas un boys band, mais bien un sacré guitariste, une voix puissante et un bon auteur-compositeur. On sent rapidement qu’il a écouté du Xavier Rudd, sans ce côté aborigène et moins roots, toutefois. Son folk est gorgé d’un jeu de guitare soigné, avec des techniques qu’on n’apprend pas dans des cours classiques — la guitare devient percussion, le doigté se déplace sur tout le manche, les cordes sont grattées, pincées, frappées, alléluia. Il joue aussi de la grosse caisse et de l’harmonica.

Le conte d’amour entre le public et l’Australien, qui dit vivre régulièrement dans sa vannette de tournée, n’aura pas duré très longtemps, toutefois. Une demi-heure et, hop! on quitte la scène. Pour en avoir plein la gueule, et les yeux pour les demoiselles, il fallait se déplacer la veille à Place d’Youville, vers 17h30, où il a donné une prestation de plus d’une heure. J’y avais attrapé ses deux dernières pièces et il semblait s’y être laissé aller beaucoup plus. C’est là qu’il fallait le voir, on dirait bien.

N’empêche, le public semblait déjà conquis. L’Impérial était déjà plein lorsqu’il a embarqué, sous les acclamations très généreuses. À son départ, la foule a longtemps nourri les applaudissements, l’a réclamé pendant plusieurs minutes, pour huer lorsque la chanson du FEQ a démarré, mettant fin à tous les espoirs d’un rappel. Et l’achalandage à son kiosque, où il vendait et signait des disques, était tel que ça en bloquait la sortie.

Bref, le jeune homme de 20 ans a fait tout un tabac lors de son passage au Festival d’Été de Québec. Et c’est surement plus que pour sa belle gueule.

Kim ChurchillKim Churchill

Kim Churchill

///

Petit bémol ici. Lors de ma première soirée au FEQ, à Duchess Says, l’Impérial avait une zone pour les photographes. De fait, c’était peut-être aussi pour éviter les débordements, mais toujours est-il que les photographes pouvaient circuler dans cette petite zone pour faire leur travail. Hier soir, cette zone n’y était plus, et ça m’a frustré.

C’est bête, mais l’Impérial n’est pas évident pour les photographes lorsqu’il est plein. Sans une zone photo, on doit se battre pour se faufiler en avant — et encore, ça ne veut pas dire qu’on sera bien placé. Ou l’on doit se contenter du balcon… ce qui limite la possibilité de prendre de bonnes photographies. Ce qu’il fait qu’on se fait chier et qu’on fait aussi chier le public, qui doit supporter le bruit de nos appareils et notre bataille pour prendre les photos. Une zone tampon pour les photographes règle tous ces troubles.

Si j’en parle, c’est parce qu’il y en avait une lors de la première soirée. Ça fait des années qu’il n’y a pas de zones à l’Impérial, que les photographes font ce qu’ils peuvent et je ne m’en suis jamais plaint. Sauf que là, ils ont montré qu’ils pouvaient le faire, et j’ai surtout vu à quel point c’était mieux. Je ne comprends pas pourquoi la mettre certain soir et l’enlever d’autres soirs. Ça doit vraiment être chiant pour l’équipe technique. Z’allez pas me faire croire que ce sont les deux rangées qui disparaissent qui causeraient problème lors des soirées super achalandées… s’il vous plait.

Ce soir

Je boude ce soir. Non, sérieusement, Pagliaro est intéressant, mais je vais pouvoir le revoir à Port-Cartier. Bajoli pourrait être intéressant, mais je ne suis pas tant tenté. Melissa Auf Der Maur, boah, personnellement, même si tout le monde semble s’exciter. Idem pour Gaëtan Roussel. Il n’y a que Zephyr and Friends qui m’intéresse vraiment, mais je vais profiter de cette soirée pour passer du temps avec des amis. Après tout, je suis aussi en vacances à Québec.

FESTIVAL D’ÉTÉ DE QUÉBEC

@ Plaines d’Abraham (Scène Bell)
Jonas & The Massive Attraction / 19h
Michel Pagliaro / 20h15
Éric Lapointe / 21h30

@ Parc de la Francophonie (Scène Molson Dry)
Melissa Auf Der Maur / 20h15
Coheed and Cambria / 21h30

@ Place D’Youville (Scène Loto-Québec
Jamie McLean Band / 12h
Bombino / 17h30
Bajoli / 19h30
Gaëtan Roussel / 21h30

@ Impérial
Alejandra Bibera, Emilie Claire Barlow / 20h

@ La Casbah
David Gogo / 21h et 22h20

@ Largo
Shrofel, Moore, Doxas Trio / 20h30 et 22h30

@ Cercle
Zéphyr and Friends / 23h

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s