Tadoussac, on débarque avec Robitaille, Archambault et Karkwa

Chanson tadoussac

Tadoussac. Ça fait du bien de te revoir. Depuis mon dernier passage au Festival de la chanson de Tadoussac, en 2007 (dire que j’y allais chaque année, avant), tu n’as pas trop changé. Un peu, mais tu me sembles encore bien beau.

Je suis débarqué hier soir à Tadoussac, vers 18h30, après cinq belles heures de route sur l’une des plus belles routes du Québec, la 138.

Route 138

Je n’ai vu que trois prestations hier soir, mais trois belles prestations. On a commencé ça au sous-sol de l’église, la scène Bord de l’eau, avec Damien Robitaille. Le public était rempli de fans. À plusieurs reprises, probablement quatre ou cinq fois, la foule s’est transformée en chorale, chantant les paroles ou devenant les choristes du coquin chanteur. Ses blagues font mouches, les rires éclatent et sont généreux. Damien nous parle d’amour et de mot de passe pour passer la nuit avec nous, le public lui crie «On t’aime Damien!!» Oui, c’était presque fusionnel, hier soir, entre le franco-ontarien et les festivaliers. J’ai bien aimé certains réarrangements de certaines pièces, devenant tantôt plus rock, tantôt plus funky. Et j’ai moins senti de montagne russe en énergie, comparativement à d’autres prestations du chanteur vu ces derniers mois, sauf peut-être à un endroit, où il y a peut-être une ballade de trop, alors qu’il en enlignait quelques-unes.

Damien Robitaille

Damien Robitaille

Par la suite, je me suis dirigé vers le Site Belle Gueule, qui regroupe l’Auberge de jeunesse et le Café du Fjord, pour voir la prestation de Chantal Archambault, un spectacle que j’avais bien hâte de voir depuis que j’écoute son album, que j’ai depuis plusieurs mois. Et je l’admets, après une seule, j’étais déjà sous le charme. Sa musique me fait sourire, par ses mélodies, ses arrangements simples, mais faits avec soin, ce mélange de folk et de country, ses textes, mais je suis aussi conquis par elle-même, qui semble avoir les qualités que sa musique: simple, pas prétentieuse, drôle, touchante… On a le goût de passer une soirée avec elle, de la connaitre. La foule a semblé tout autant sous le charme. Avec Dany Placard qui manie la guitare à ses côtés, elle s’est permis de reprendre sa pièce Raccourci, qu’ils ont chantée ensemble. C’était pas mal bon.

Chantal Archambault

Chantal Archambault

Chantal Archambault

Chantal Archambault

Finalement, on a terminé ça au sous-sol de l’église avec le spectacle de Karkwa. C’est une valeur sûre, c’est le genre de groupe dont je me dis que je ne peux pas manquer la prestation, parce que c’est trop bon, même si je les revoir cet été et cet automne, même si je les ai vus déjà une dizaine de fois, une vingtaine peut-être, je ne sais plus, depuis le temps. La sonorisation nous faisait parfois perdre quelques notes, ne permettait pas d’admirer leur précision, mais ce n’était pas au point de gâcher leur musique, on pouvait facilement se laisser emporter par leur tempête musicale et leurs envolées. Une longue prestation, d’une heure trente, qui s’est terminé après peut-être plus d’une heure et demie. Le public a même réussi à leur décrocher un deuxième rappel.

Karkwa

Karkwa

Ce soir, c’est la dernière soirée, déjà, du Festival de la chanson de Tadoussac. Le gros morceau est Douze hommes rapaillés, qui a incité l’organisation à créer une nouvelle salle, à l’église de Tadoussac. Ils ont tout de même enlevé 16 bancs et recouvert les autres d’un plancher à neuf niveaux, afin de créer une estrade. Une belle salle, que j’ai visitée le temps d’une chanson, hier soir, durant Paul Piché – qui était en grande forme, disons-le. J’ai mis en gras, ceux qui m’intéressent.

10h
Projection «La cour de création» @ Salle St-Laurent

12h30
Henri Godon @ Scène Hydro-Québec

13h30
Sculptures sur sable @ Plage de Tadoussac

14h
Guillaume Duchesneau, Karim Ouellet, Lisa Leblanc, Momo @ Scène Télé-Québec
Alexandre Frédeau, Bujo, Porcelaine, Vivianne Roy @ La Marina
Tire le coyote @ Scène Hydro-Québec
Steve Normandin @ Promenade de Tadoussac

16h
Imbert Imbert @ La Marina
Gaële @ Scène Hydro-Québec
Les Surveillantes @ Scène Télé-Québec

19h30
Presque Oui @ Salle Marie-Clarisse
Jérôme Minière @ Scène Bord-de-l’eau
Violett Pi @ Scène Télé-Québec

20h
Isabeau et les chercheurs d’or @ Scène Hydro-Québec

21h30
Chantal Archambault @ Auberge de jeunesse
Marco et les Torvis @ La Marina
Panache @ Café du Fjord
Douze hommes rapaillés @ Scène Desjardins
Agnès Bihl @ Salle Marie-Clarisse
Sunny Duval @ Le Gibard
Manu Militari @ Scène Télé-Québec

22h30
Sunny Duval @ Le Gibard

23h30
Dany Placard @ Café du Fjord
Élage Diouf @ Auberge de jeunesse
Sunny Duval @ Le Gibard

0h00
Malajube @ Sous-sol de l’église
Jimmy Hunt @ Scène Hydro-Québec

01h
Buddy McNeil & The Magic Mirrors @ Café du Fjord
Tracteur Jack @ Auberge de jeunesse

J’essai de tweeter durant le festival, aussi, même si je ne suis pas encore convaincu de la pertinence. Surveillez le @GrosseBarbe et le #chansontadou, les amis. Mes collègues du BangBang sont aussi à Tadoussac. Allez jeter un oeil ici pour Anne Lagüe et ici pour Valérie Thérien!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s