Minière, Placard, McNeil, Hunt, Panache et pas mal plus encore à Tadoussac

Festival de la chanson de Tadoussac

Rendez-vous incontournable pour tous mélomanes québécois, le Festival de la chanson de Tadoussac a présenté hier midi le contenu de sa 28e programmation, qui débarque du 9 au 12 juin cette année. Le menu est chargé et contient plusieurs gros noms de l’industrie musicale ainsi que les figures de proue du milieu un peu plus en marge et une avalanche d’artistes que certains qualifient d’émergents.

Parmi les artistes présents qui me donnent particulièrement le goût d’être sur place – en plus de l’attrait habituel du festival tout court – je note Jérôme Minière, dont sa prestation à ce festival il y a quelques années figure encore dans mes moments les plus magiques de ma vie. Bette & Wallet, duo fort sympathique de chanson traditionnelle – Bette est tellement adorable! Buddy McNeil and The Magic Mirrors, dont je savoure encore le récent album, Chantal Archambault, dont j’ai ben aimé l’album, Dany Placard que ça fait vraiment trop longtemps que j’ai vu sur scène, Lisa Leblanc qui a piqué ma curiosité depuis un bon moment, Panache – j’ai toujours eu un faible pour M. Hudon. Comme si ce n’était pas assez, on y ajoute encore le folk de Tire le coyote.

Tout ça, c’est comme la cerise sur le sundae. Parce qu’il y a plusieurs autres noms qui sont tout aussi alléchants, à la seule différence que je sais ou que je me doute que je pourrai les voir à un autre moment cet été et qui me ferait donc un peu moins mal de manquer. Des exemples? Violett Pi, Sunny Duval, Malajube, Les Surveillantes, Karkwa, Karim Ouellet (oui oui, lui qui a fini 2e aux Francouvertes), Jimmy Hunt, Isabeau et les chercheurs d’or, Damien Robitaille et le fameux Douze hommes rapaillés – au complet!

Comme si ce n’était pas assez, il y a aussi eux: Vivianne Roy, Tracteur Jack, Steve Normandin, Presque Oui, Porcelaine, Paul Piché, Momo, Marco et les Torvis, Manu Militari, Les Cowboys Fringants, Henri Godon (spectacle jeunesse), Guillaume Duchesneau, Gaële, Élage Diouf (oui, l’un des frères Diouf), Chloé Sainte-Marie, Bujo, Alexandre Frédeau, Agnès Bihl.

Il y a encore un spectacle sur la berge avec les spectateurs bien assis dans des kayaks, avec Isabeau et les chercheurs d’or cette année.

Deux nouveautés au Festival en 2011 dont l’une qui amène l’évènement à un niveau supérieur. Le sous-sol était déjà un incontournable, voici que l’organisation envahit maintenant l’étage supérieur de l’Église, créant une nouvelle salle de 524 places en gradin! Cette scène permet par exemple d’attirer les hommes rapaillés.

Ensuite, face à la demande, le Festival inaugure un terrain de camping un peu en retrait du village, mais tout près d’un des plus beaux endroits du coin, près des dunes. Il faut dire que le camping improvisé dans le village est maintenant interdit. Un service de navette assurera la liaison entre les sites et le camping, situé à environ deux kilomètres. Seulement 20$ pour y planter sa tente pour la durée du festival.

Je ne vous ai pas donné assez d’informations sur les prix et sur les forfaits? Vous avez raison, mais c’est que j’aurai réussi ma mission si vous voulez ces renseignements. Il vous suffit de visiter le chansontadoussac.com pour avoir toutes ces informations.

Publicités

Une réflexion sur “Minière, Placard, McNeil, Hunt, Panache et pas mal plus encore à Tadoussac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s