Hommage à ceux qui font bande à part

Bande à part

Lorsque j’ai vu passé pour la première fois l’allusion aux dix ans de BÀP, j’ai eu un doute, une perplexité. «Dix ans seulement?!» Cette section radio-canadienne fait tellement partie de mes moeurs depuis 2001 qu’on dirait que ça a toujours existé.

Je ne pourrais pas pointer un moment précis ou une création en particulier, mon utilisation du produit bandeàpartien a changé au cours des ans. Toutefois, je me souviens clairement lorsque c’est né.

Changer la face du monde
Quand BÀP est débarqué, le mot qui m’est venu en tête est «enfin». Enfin, la société d’État s’intéressait à cette culture. Enfin, les artistes pauvres et en marge allaient pouvoir bénéficier d’un média qui a les moyens de les traiter convenablement.

J’écoute les radios étudiantes et communautaires depuis mon adolescence et j’y ai oeuvré plusieurs années, mais le propre de ces stations est le manque de sous. Combien de fois ai-je vu passé un projet incroyable qui n’a pas rayonné, voire n’est même pas né, vu le manque de moyens?

Radio-Canada n’est jamais associée à la pauvreté. Je me suis donc mis à fantasmer à une révolution médiatique. Que petit à petit, Bande à part prendrait encore plus de place et influencerait les gros joueurs. Je me disais qu’un jour, même les radios commerciales auraient leur équivalent de BÀP. On est naïf à 19 ans, t’sais.

Presque jaloux
Je voulais aussi y participer. Oui, je l’avoue, j’ai longtemps rêvé de travailler à Bande à part, et si maintenant ce rêve dort profondément puisque j’ai pu vivre ce trip avec d’autres médias, je dirais oui demain matin à une proposition de leur part.

J’ai même déjà songé à un concept qui était fait sur mesure pour cette gang de fou là. Sauf que j’ai manqué de couilles, pis je leur en ai jamais parlé.

Sous-utilisée
Si à mon avis l’équipe mériterait une plus grande place sur les ondes hertziennes d’Espace Musique (sincèrement, je trouve que c’est un gaspillage de ne pas le faire et une grave erreur de la haute direction de ne pas avoir poussé davantage ce concept, le nom n’oblige pas de rester dans l’ombre, hein), si je trouve que la majorité des médias sont justement 10 ans en retard (honte à vous, gang de cons) j’applaudis tous les projets et les idées qu’elle a développés sur Internet. L’équipe est en constante évolution et, à ça, je dis respect.

Merci de m’avoir diverti, merci de m’avoir fait découvrir des groupes, merci de m’avoir montré des clips qu’on n’aurait pas pu voir ailleurs, mais, surtout, merci de soutenir, d’encourager et d’aimer nos artistes, parfois un peu croches, parfois un peu fous, mais souvent talentueux. Et si vous n’avez finalement pas (encore) changé la face médiatique, votre influence s’est fait sentir sur les autres médias en marge.

En fait, on est fait pour s’aimer: votre motivation est exactement la même qui m’a poussé à bâtir mon premier site Internet il y a 12 ans et à commencer à parler à la radio et à écrire dans un journal, il y a 9 ans.

Bref, vive bandeapart.fm qui permet aux obsédés musicaux de s’assumer.

Publicités

4 réflexions sur “Hommage à ceux qui font bande à part

  1. J’écoute en ce moment le mash-up géant sur le site de BàP et mon écoute assidue de feu Rien à Dire me fait reconnaître beaucoup trop de titres pour que ce soit sain 🙂

    1. Tss, MissLama, c’est très très sain. Si tu en doutes, tu me fais de la peine.

      Steph: 10 ans d’amitié, ou presque, mais surtout, trop de mois (et d’années!!) que l’on s’est vu!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s