FEQ jour 10: un après-midi très brun

Bernard Adamus chante que le brun est la couleur de l’amour. Si tel est le cas (moi je le pense), alors la Place d’Youville était très brune en ce samedi après-midi. Même si l’auteur-compositeur était, selon moi, bien mal placé dans la grille horaire, il a pu jouer devant un site très plein.

Plus encore, ce public n’était pas là par hasard: il connaissait ses chansons, y compris Rue Ontario qui n’est même pas sur Brun. « En tout cas, nous autres on en reçoit de l’amour sur la scène! » s’est même exclamé le grand gaillard, au milieu de cette prestation qui a débuté vers 15h30 pour se terminer une quinzaine de minutes avant 17h.

Le spectacle a débuté avec une complainte très blues (La brise) pour suivre avec des chansons de plus en plus festives. Dès le départ, nous avons pu voir le talent de sa choriste qui a sans aucun doute le blues dans le sang. En fait, il est très très bien entouré et la camaraderie est belle à voir. Il cueille même des musiciens lors des spectacles de ses confrères: trois musiciens accompagnant Jérémi Mourand au OFF ont, à l’improviste, accompagné le chanteur sur quelques pièces.

Beaucoup de beaux moments: la version a cappella de Le bol de toilette, la version solo de Y fait chaud, la foule chantant Rue Ontario à pleins poumons. « C’est la quatrième fois qu’on vient à Québec et on pogne toujours de quoi icitte. Merci! », a lancé le Montréalais vers la fin du spectacle.

Durant la prestation, je me disais que ce même spectacle au Petit Champlain ou à l’Espace Félix-Leclerc serait démentiel. Une ambiance magique, sans aucun doute!

L’an dernier il était au OFF, cette année sur la plus petite scène extérieure du FEQ, l’an prochain aura-t-il le Pigeonnier? Son success story est à suivre!

///

Ce spectacle aura été le seul de ma journée. À la fin du spectacle, mon dos s’est refâché et, malgré tous les bons spectacles qu’il y avait, j’ai décidé de ne prendre aucun risque et qu’il fallait peut-être mieux ça qu’avoir un dos qui barre à nouveau.

Demain je vais quand même me risquer pour Karkwa au Pigeonnier (Parc de la Francophonie) à 21h25. Ils seront précédés par Land Of Talk (19h15) et Elvis Perkins (20h15). Ensuite, selon encore l’état de mon dos, j’irai peut-être bien à Le Golden au Cercle. Verrai-je enfin Jedi Electro? À suivre!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s