FEQ jour 5: il était temps, Arcade Fire

Arcade Fire - FEQ 2010

Je pense que Arcade Fire est le groupe établi au Québec qui aura pris le plus de temps à visiter la Capitale Nationale. C’est absurde qu’un groupe dont on peut suivre l’évolution depuis six ans ne soit passé « là où le fleuve rétrécit » qu’hier seulement.

Win Butler, chanteur et leader de la formation, a bien demandé pardon, mais c’est le genre de truc qui dépasse le pardon. Je précise: je ne parle pas de rancoeur, de frustration ou de jalousie, ce n’est pas dans ce sens. En fait, je considère qu’il n’y a pas de pardon à donner, il faudrait justement qu’il y ait une rancoeur. C’est simplement con, absurde et ça n’a aucun sens. Je ne comprends pas.

Arcade Fire - FEQ 2010

Néanmoins, six ans après être tombé sur No Cars Go, j’ai finalement vu Arcade Fire, à Québec, avec des milliers d’autres, sur les Plaines d’Abraham. C’est justement avec cette chanson que le spectacle a véritablement commencé pour moi (qui a été jouée en quatrième ou cinquième).

J’avais peur. Je n’aime pas les spectacles sur les Plaines d’Abraham. Même si j’y ai déjà vu des prestations magiques, la majorité du temps, c’est fade. Finalement, Arcade Fire s’en est bien tiré. C’est un vrai bon spectacle que Québec a eu.

Arcade Fire - FEQ 2010

J’avais une autre crainte avant le spectacle: avoir peu ou, pire, pas de chansons de Funeral. Il y en a eu plusieurs. Plus encore, les meilleures ont été de ce disque, selon moi. Là, oui, ça frôlait la magie. En fait, on a eu un bon mélange, pratiquement un tiers par album, incluant le prochain qui s’en vient. Plus encore, les versions live des récents extraits m’ont charmé et m’ont finalement donné hâte au nouvel album. Prestation solide, donc.

En fait, je suis en ce moment mitigé, car je lis des critiques assez dithyrambiques ici et là et que je les trouve un tantinet exagérées, même si je n’ai aucun reproche à faire au groupe et à leur performance. Je devais simplement être mal placé, sur le site. Où j’étais, l’ambiance était nulle (comme c’est souvent le cas dans la zone VIP), mais, en fermant les yeux, le sourire me venait immédiatement aux lèvres (où d’autre?), avec une certaine béatitude. Il se hisse sans aucun doute dans les meilleurs que j’ai vus avec The Slew et Holy Fuck.

Il me faudra maintenant les voir dans une salle avec une vraie ambiance digne de ce nom.

///

Ce soir, c’est tranquille. La Barbe vous suggère, quand même Damien Robitaille au Parc de la Francophonie (20h) et Besnard Lakes au Cercle (23h… officiellement, officieusement, ça peut être plus tard).

Des photos d’Arcade Fire
Arcade Fire - FEQ 2010 Arcade Fire - FEQ 2010

Arcade Fire - FEQ 2010 Arcade Fire - FEQ 2010

Arcade Fire - FEQ 2010 Arcade Fire - FEQ 2010

Arcade Fire - FEQ 2010 Arcade Fire - FEQ 2010

Arcade Fire - FEQ 2010 Arcade Fire - FEQ 2010

Arcade Fire - FEQ 2010 Arcade Fire - FEQ 2010

Arcade Fire - FEQ 2010 Arcade Fire - FEQ 2010

Arcade Fire - FEQ 2010 Arcade Fire - FEQ 2010

Arcade Fire - FEQ 2010 Arcade Fire - FEQ 2010

Arcade Fire - FEQ 2010 Arcade Fire - FEQ 2010

Arcade Fire - FEQ 2010

Publicités

Une réflexion sur “FEQ jour 5: il était temps, Arcade Fire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s