FEQ jour 4: quand le coeur fait pop pop pop!

Le cliché veut les dimanches soient des journées tranquilles. Nous y faisons du ménage et de la popote. La légende veut même que nous conduisions soudainement lentement, ce jour-là. Surtout, Dieu veut qu’on se repose, comme lui, lors de cette dernière journée de la semaine.

Le Festival d’Été de Québec ne doit pas être très chrétien parce qu’il offrait un menu tout aussi chargé pour ce dimanche 11 juillet. C’était l’une des soirées pour ceux qui sont la hype: Think About Life, Phantogram et Passion Pit au Parc de la Francophonie et Woodhands au Cercle. Oui, c’était une soirée qui aurait pu transformer Québec en une scène de « Danse dans la rue », avec toute cette pop qui dégêne les hanches.

Je le répète: la soirée aurait eu besoin de passer voir un mécanicien pour avoir un alignement. On avait des doutes et on avait raison. Mettre l’électro relativement aérienne de Phantogram entre deux formations qui présente une pop dansante, c’est comme mettre volontairement un caillou dans ses souliers: c’est un peu bête.

Ça n’a pas été une catastrophe, mais cela explique peut-être que l’huile du moteur avait besoin de se réchauffer une autre fois pour Passion Pit, avant que la foule n’embarque en quatrième vitesse (décidément, je suis en référence automobile).

Think About Life - FEQ 2010

Donc Think About Life ouvrait à 19h, sous un soleil encore très présent, devant une foule tout de même bien présente pour cette heure relativement encore tôt. Une foule qui attendait même le groupe de Montréal. Le chanteur, Martin Cesar, a commencé à se déhancher dès les premières notes et n’a pas arrêté, sauf peut-être à trois ou quatre reprises pour dire combien il aime la ville de Québec.

Le dynamique chanteur s’est même offert un bain de foule. Mais il n’est pas le seul à se laisser aller, Caila Thompson-Hannant aussi ne se gêne pas pour danser et se trémousser, entre deux chants ou deux notes de basse.

Notons que le groupe était même accompagné par deux cuivres pour quelques chansons. La grosse machine quoi. Même après quelques heures et trois autres groupes vus, j’ai encore les pièces de Family qui dansent dans ma tête, c’est dire la force de cette pop.

Phantogram - FEQ 2010

En faisant fi de l’endroit où le duo Phantogram siégeait, on retrouve une belle prestation également. Je connaissais très peu et j’ai été charmé par cette pop-électro. Derrière les élans aériens et exploratoires se cache une musique très efficace et bien rythmée, me donnant bien le goût de mettre l’étiquette trip hop pas trop loin. Le résultat est que je veux maintenant mettre la main sur l’album dont, je suis certain, doit être un bijou lorsque écouté avec attention. Toutefois, ils étaient mal placés. Leur musique aurait eu plus d’échos dans une salle, d’ailleurs, ou en ouvrant cette soirée, plutôt qu’entre deux groupes explosifs. Je me répète, je sais.

Passion Pit- FEQ 2010

Puis, un peu passé 21h30, Passion Pit s’est emparé de la scène « la plus rafraîchissante du festival », selon le présentateur qui a fait un clin d’oeil très subtil au commanditaire à la bière dégueulasse. Bien que les premières rangées ont rapidement fait aller leurs cordes vocales, cela aura pris quand même quelques pièces avant que tout le parc ne les acclame, au point de ne pas vouloir les laisser partir à la fin (ce qui est rendu cliché, non?).

Un peu avant 23h, le groupe terminait son rappel, qui incluait une reprise de The Cranberries et leur petite bombe To Kingdom Come. Au moment d’entamer Little Secrets, je pensais (presque) qu’une piste de danse allait sortir du gazon, tellement la foule s’est excitée d’un coup. Avec le jeu de lumières (magnifique) très fluo et pastel, le son eighties de Passion Pit ne faisait que ressortir encore plus.

Le chanteur Michael Angelakos est explosif et ne tient pas en place. Il est beau à voir aller, soyons honnête. Il va chercher la foule et les met dans sa poche sans problème. Une chance, car si ce n’était de lui (et du bassiste caché derrière), le groupe serait assez statique. Je lui ai même trouvé des petits airs de Mika, sur scène (et lui aussi aime bien chanter aigu).

Peut-être pas de la haute voltige musicale, peut-être très bonbon, mais le tout rend une soirée très agréable.

Woodhands - FEQ 2010

Finalement, la soirée se terminait, sans surprise, au Cercle de la rue St-Joseph, dans le quartier St-Roch. Et, oh! joie! la salle était pleine mais pas à craquer. Il restait juste ce qu’il fallait de place pour circuler ou avoir de l’air.

Woodhands avait la mission, et l’intention, de faire danser le foule et sans aucun problème, elle a été réussie. L’électro sucré du duo est assez simple: piano-guitare, claviers, batterie, rien de compliqué dans les arrangements, tout est dans l’efficacité. Lorsque cette simplicité se montre aussi dynamique et enjouée, je n’ai alors vraiment rien contre elle.

Sans s’en rendre compte, on tape du pied, on hoche la tête. D’autres dansent – vraiment – frénétiquement. Et, franchement, je les comprends. Moi qui ne danse jamais, je me suis presque laissé aller en regardant certains spectateurs le faire très mal. Comme il se doit, le rappel s’est terminé avec des spectateurs se faisant aller les fesses sur la scène. Il y avait cette symbiose, magique, entre la foule et le duo, créant une véritable synergie. Une bulle se forme: le temps s’arrête et des gouttes de sueur se déposent sur notre peau.

///

Ce soir, La Barbe vous conseille The Arcade Fire (21h30). Ça me fait mal un peu de dire ça, parce que je dois piler sur mon orgueil. Je vais écraser mon dégoût des Plaines d’Abraham pour la formation de l’heure. Je ne les ai jamais vus, ça serait bête de ne pas les voir que pour une question d’endroit qui ne fait pas mon affaire. La soirée sur les Plaines s’ouvre à 20h avec Ram. Sinon, il y a Charlie Winston à la Place DYouville à 21h30 et Monogrenade à 23h au Cercle.

Oh! Je salue aussi la sympathique Sophie Laforest qui est à Québec et qui vit son premier FEQ. Vous pouvez lire ses impressions sur son blogue BangBang. Elle aussi est armée d’un appareil photo.

Think About Life
Think About Life - FEQ 2010 Think About Life - FEQ 2010

Think About Life - FEQ 2010 Think About Life - FEQ 2010

Think About Life - FEQ 2010 Think About Life - FEQ 2010

Think About Life - FEQ 2010 Think About Life - FEQ 2010

Think About Life - FEQ 2010 Think About Life - FEQ 2010

Think About Life - FEQ 2010 Think About Life - FEQ 2010

Think About Life - FEQ 2010 Think About Life - FEQ 2010

Think About Life - FEQ 2010 Think About Life - FEQ 2010

Passion Pit
Passion Pit - FEQ 2010 Passion Pit - FEQ 2010

Passion Pit - FEQ 2010 Passion Pit - FEQ 2010

Passion Pit - FEQ 2010 Passion Pit - FEQ 2010

Passion Pit - FEQ 2010 Passion Pit - FEQ 2010

Passion Pit - FEQ 2010 Passion Pit - FEQ 2010

Passion Pit - FEQ 2010 Passion Pit - FEQ 2010

Passion Pit - FEQ 2010 Passion Pit - FEQ 2010

Publicités

Une réflexion sur “FEQ jour 4: quand le coeur fait pop pop pop!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s