Finalement, Arcade Fire passera à Québec

Lorsque je songe à Arcade Fire, je me souviens d’une anecdote de mon passage à CHYZ 94,3 FM, à Québec. La station n’était pas encore active comme aujourd’hui dans la production de spectacles ou des Show de la rentrée, mais elle participait de temps en temps, tout de même.

On recule quelque part en 2003 ou 2004. Le directeur musical de l’époque, Zvonimir Majcen, avait lâché cette craque (que je cite approximativement) lorsque Arcade Fire commençait à se faire connaitre et à devenir un buzz: « Dire qu’on aurait pu les avoir pour 200$ pour tel évènement! Pis on l’a pas fait! »* Aujourd’hui, le cachet que versera le Festival d’Été de Québec doit comporter quelques zéros de plus.

À moins que je ne me trompe, et ça se peut, mais je serais surpris, la visite du groupe montréalais sera son premier passage à Québec. C’est donc un bon coup pour le Festival d’Été de Québec. À mon avis, toutefois, le facteur « Plaines d’Abraham » détruit solidement le charme du concert, mais au moins ils seront là, le 12 juillet prochain.

Le Festival d’Été de Québec débutera le 8 juillet prochain un peu mollement. Pas mal même à mon avis. Un gros spectacle prénommé « Les chansons d’abord », un titre un peu ronflant, en collaboration avec TV5… bof. On retrouve un groupe qui pogne bien mais qui me laisse froid, Bedouin Soundclash au Parc de la Francophonie, suivi des Australiens John Butler Trio, un rock funky qui ne semble pas mauvais, mais dont je ne connais pas plus que les extraits disponibles.

Les vétérans Iron Maiden viendront enflammer les Plaines le 9 juillet, avec Dream Theater (décidément, une soirée old school). Une soirée aux couleurs très différentes à l’Impérial avec Andrew Bird et Great Lake Swimmers s’avère plus attirante. Toutefois, vu qu’il n’y a encore d’annoncer pour la scène Molson Dry, restons à l’affût.

Le samedi 10 juillet, c’est le plan sur les Plaines qui n’est pas encore connu. Sur la scène « Musiques du monde », on y retrouve Papagroove. Pour une deuxième année d’affilée, The Heavy revient à l’Impérial… et ça ne m’avait pas tant enchanté avec le recul. Je m’attendais à plus. Toutefois, là où ça devient intéressant, c’est la visite de Kid Koala avec le projet The Slew à l’Impérial. Agrrr, comme qu’on dirait. Pour ceux que ça intéresse, y’a Colin Moore au Pub St-Alexandre pour quelque soirs.

Pendant que les Plaines seront encore dans le vieux stock avec Sylvain Cossette et Rodger Hodgson de Supertramp le 11 juillet, les plus hipsters d’entre nous pourrons aller au Parc de la Francophonie pour y voir Passion Pit avec Phantogram.

Je l’ai dit en introduction, Arcade Fire se présente sur les Plaines le 12 juillet. Au même moment, sur la scène Molson Dry, Charlie Winston et Steve Hackett. On peut voir que Pierpoljak existe encore, puisqu’il se pointe sur la scène de la Place d’Youville.

Soirée de guitaristes sur les Plaines le mardi 13 juillet avec Steve Hill, Santana (encore du vieux!) et Steve Winwood. Derrière le Parlement, Damien Robitaille me tentera beaucoup plus. Il sera précédé par le Français Senseverino qui ne m’avait pas déplu il y a plusieurs années lors des Coup de Coeur Francophone. Est-ce sa « nouvelle chanson française » marchera encore? À voir! Une grosse soirée de hip hop québécois fera lever le bras en l’air à l’Impérial.

Le grand Gilles Vigneault s’installe sur les Plaines le 14 juillet. La charmante Elisapie Isaac tentera d’envouter Place d’Youville, tandis que The Cat Empire fera danser le Parc de la Francophonie. Petite soirée, quand même. Il se fera sûrement des ajouts.

Encore du vieux sur la plus grosse scène du festival, mais là, je suis tenté: Rush, le 15 juillet. J’adore la formation canadienne et je ne l’ai jamais vue sur scène, peut-être est-ce une unique chance. Surtout que le reste ne me titille pas vraiment, pour le peu que je connais (ou pas) des noms: Jill Barker, Sweet Hollywaiians, Oka, The Budos Band, …

Le 16 juillet est un peu somnifère, avec Maxime Landry et « Les plus beaux rythmes du Québec » à la scène Molson Dry… Il y a bien le « plus excitant groupe du monde selon le Rolling Stone » Black Eyed Peas… mais boaf.

L’avant dernier soir, le 17 juillet, on fait plaisir aux punk-rockers avec le retour de Billy Talent sur les Plaines. Mon attention se porte davantage sur Radio Radio avec Le Matos à l’Impérial.

Puis ça se conclu avec Rammstein sur les Plaines.

///

Cette programmation ne me crée pour le moment aucune excitation. Rien. Je la trouve fade. Quelques noms intéressants, certes (Damien Robitaille, Andrew Bird, Elisapie Isaac, Arcade Fire, Rush, Radio Radio, Le Matos, Kid Koala), mais si peu. Toutefois, la programme de l’Impérial n’est pas encore complète, tout comme celle du Cercle et ma satisfaction passe souvent par ces deux lieux, plus propice à cette musique qu’on surnomme indépendante/locale/émergente/alternative. Je dois aussi avouer que la majorité des noms de la scène « Musique du monde » me sont inconnus. Je vais devoir regarder ça de plus près.

Qu’en pensez-vous, de la programmation du FEQ 2010?

///

* À l’époque, cela n’avait pas fonctionné avec Arcade Fire à CHYZ pour une question de concordance des dates. Cela fera plaisir à mon ex-patron que je le mentionne.

Publicités

5 réflexions sur “Finalement, Arcade Fire passera à Québec

  1. Iron Maiden, DreamTheater, Rammstein, Billy Talent pis Santana c’est quand même bien. Des fois des vieux trucs, c’est plus « safe » que la scène indépendante/locale/émergente/alternative.

  2. Évidemment, quand je dis bof, c’est pour moi

    Je suis conscient que monsieur et madame tout le monde saura se ravir dans ce buffet musical. Les noms que vous sortez sont des grosses pointures, oui oui.

    Mais ces gros nom, moi, malgré tout le respect pour certain, ça vient pas me chercher pentoute.

    Je trouve aussi qu’elle manque d’audace, jusqu’à maintenant, cette programmation. Je n’ai rien contre la venue de deux ou trois légendes/vieux groupes/big-fuckin-name-de-la-mort, c’est même normal et souhaitable pour sa rentabilité et visibilité. Mais là, on frôle la saturation.

    Toutefois, je le redis, je donne la chance au coureur, les morceaux du casse-tête ne sont pas encore connu. Sait-on jamais. Mais vivement la programmation du OFF.

    Je suis conscient qu’il y a une question de goût, mais là, cette année, il n’y a rien qui me fait saliver. L’an dernier, je me disais un yeah pour quelques noms, malgré les bof autour, mais pas cette année.

  3. J’pense que la vie en général doit être boaf pour toi l’ami. Quelle critique négative! Mais, bien entendu, ça reste MON opinion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s