La prévisibilité de Simon

Il parait que c’est un buzz sur Internet. Je dis il parait, parce qu’avant que je ne lise sur La Clique du Plateau, je ne savais même pas que ça existait. J’ai bien vu, depuis, plusieurs commentaires sur En audition avec Simon, mais de là à parler de buzz… il y a plus qu’un pas à faire, il me semble.

J’ai écouté les épisodes. Vu mon retard, presque tous en même temps. J’ai, honnêtement, trouvé le tout moyen. Avec Simon-Olivier Fecteau derrière, je m’attendais à quelque chose de plus éclaté, plus surprenant. Là, j’ai l’impression que ça pourrait être fait Mathieu Gratton.

Rappel du concept pour ceux ne connaissant pas: Simon fait passer des auditions à des artistes quand même bien établis au Québec… mais, tsé, ça cloche toujours. Pas assez « magique », pas assez « naturel », texte mauvais, etc. Tout ça avec du zèle: le réalisateur est chiant… ou con, c’est selon. Bref, des trucs que des habitués d’audition ont dû vivre au moins une fois dans leur carrière. Dès le premier épisode, on comprend rapidement la forme du moule.

Toutefois, je suis un homme généreux qui donne sa chance et je suis retourné lorsqu’un nouvel épisode a été mis en ligne. Car ces capsules ne sont visibles que sur le de tou.tv.

Cet épisode, avec Julie LeBreton, il est mauvais. Pis je suis triste de dire ça, car j’aime, en général, le travail de Fecteau.

Après 45 secondes, soit après la réplique de Fecteau, je pense que n’importe qui peut prévoir les 3m 15s qui restent. Le gros punch final compris. C’est écrit gros comme un graffiti sous l’autoroute Dufferin à Québec.

Si quelqu’un ne voyait rien venir, je veux aller prendre un café avec. Je suis sûr que la conversation me fascinera. Je lui demanderais s’il doutait que le personnage vedette de 2012 allait survivre, s’il trouve que Rire & Délire se renouvelle d’émission en émission, s’il trouve que Dany Turcotte est mordant à TLMEP, s’il croit que Stephen Harper est un bon jack ou des grandes chances que le Canadiens remporte la coupe cette année.

Si vous avez répondu oui à ces questions, garochez-vous sur les sketchs de En audition avec Simon… et contactez-moi, qu’on discute.

Publicités

4 réflexions sur “La prévisibilité de Simon

  1. Sur la prévisibilité de Mickaël :

    Ouff, Mickaël, tu me vois rassuré – une chance que tu as aimé le nouvel épisode avec Isabelle Blais, parce que sans ça, je me demande où l’émission en serait rendue. C’est avec des chroniques comme la tienne que l’intelligence moyenne des téléspectateurs augmente exponentionnellement depuis les dernières années. Merci de partager ton opinion avec nous !

  2. Je pourrais dire que j’ai même apprécié 2-3 autres capsules, depuis. Mon opinion s’est même améliorée. Mais je continue de trouver que les sketchs avec André Robitaille et Julie LeBreton étaient très prévisibles et sans originalité. Mais pourquoi dire ça, tu es déjà rassuré!

    Je crois même que vais te remercier, Olivier. Merci de me remettre à ma place. C’est vrai que j’ai la fâcheuse tendance de croire que je peux changer le processus créatif d’une émission, que mon opinion influence la société et que tout ce que j’écris fait paraitre n’importe quelle thèse de doctorat comme de la petite bière. C’est vrai. Je suis un asti de prétentieux.

    Merci de me partager ton opinion. On se fait grandir mutuellement, on dirait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s