Combien de disques avez-vous écoutés dans votre vie?

Plusieurs personnes aiment zieuter les bibliothèques des autres. Ils considèrent que savoir ce que la personne possède comme livres, disques ou films est révélateur sur la dite personne. Ce qui n’est pas tout à fait faux. Imaginez un macho qui, finalement, a une collection d’Harlequin dans sa bibliothèque et aucun film de Chuck Norris.

Je ne sais pas si ma discothèque me représente bien, ou si je présente une image cohérente à celle-ci. Je sais que l’image serait incomplète, du moins. Je dois avoir autant de disques en format numérique seulement qu’en plastique. Je pense même que maintenant le numérique surpasse le cd. Fort probablement.

Puis les albums que je possède, sous une forme ou une autre, ne représente pas non plus tout ce que j’ai pu écouter dans ma vie. Et je ne pourrais même pas essayer d’estimer ce chiffre. Tout ce que je sais, c’est que mon iTunes me dit avoir environ 13 000 chansons dans sa bibliothèque. Mais ceci n’est encore qu’une partie des albums que je possède.

###

Lorsque je suis allé à Sept-Îles en novembre dernier, j’y avais alors raconté mon énorme déception d’apprendre que cette ville n’avait plus de disquaire. Une honte.

Toutefois, il y a au moins un libraire. J’y ai fait un achat de consolation: Les 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie.

1001 albums qu'il faut avoir écoutés

Une bonne brique: environ 1000 pages. Près d’une centaine de spécialistes et critiques ont participé à son élaboration. On démarre en 1955 et on stoppe en 2005. Je suis rendu à l’année 1987 dans ma lecture.

Je savais déjà que j’étais loin de tout connaitre et ce livre me le confirme bien. Une fois sur deux, peut-être, l’artiste ou l’album ne me dit rien, ou pas grand chose. Et même lorsque je connaissais l’artiste ou l’album, ils réussissent à m’apprendre quelque chose. Car les textes peuvent autant décrire l’album que parler de son impact ou de son contexte.

Ce livre là me crée une énorme liste d’albums à me procurer. Des idées qui vont du jazz au reggae, en n’oubliant pas le country, le rock et, évidemment, la pop.

Mais le bouquin n’est pas sans défauts. Peu de place à la musique non anglaise, à part un petit Brel ici, un petit Gainsbourg là. Il ne respecte pas non plus tout à fait la chronologie. C’est-à-dire que si les années se suivent, les mois ne se suivent pas dans une même année. Ils peuvent parfois parler d’un disque sorti en décembre avant un album paru en février de la même année. Ça semble un détail, mais parfois ils vont parler de l’influence de tel premier disque de tel artiste sur l’album X de Chose, mais parleront de ce disque d’influence que 20 pages plus loin.

Je dirais que parfois ils semblent un peu trop focusser sur certains artistes. Certains groupes voient tous leurs disques nommés, alors que pour d’autres, ils se contentent de résumer 10 ans de production avec un seul album, même s’ils insistent pour dire à quel son oeuvre est incontournable. Mais ceci doit rentrer dans l’éternel débat des top: pourquoi lui il est là et pas lui?

En somme, ça reste un bouquin que je conseillerais à n’importe quel mélomane assumé et passionné. Pis je ne suis pas le seul à le dire, Patrick Baillargeon aussi le pense.

Publicités

7 réflexions sur “Combien de disques avez-vous écoutés dans votre vie?

  1. Euh… avec 6000 CDs et 400 vinyles, j’ai pété le 1001 albums entendus dans ma vie mais il y en a au moins le tiers qui vont de passable à très passables, probablement… j’ai feuilleté ce livre au Renaud-Bray l’autre jour et il n’y avait pas grand chose à l’intérieur qui se retrouvait dans ma discothèque personnelle!

    Une chose est certaine par contre: tout le monde devrait entendre Pet Sounds des Beach Boys au moins une fois dans sa vie!

    1. Il est vrai que le chiffre 1000 n’est pas difficile à atteindre.

      Comme je disais, mon iTunes/ordi n’a pas toute ma discothèque et il doit y en voir pas loin de 1000 dedans. Pourtant, je sais que je suis loin de connaître tous mes classiques.

      Mais ceux-ci, comme tu dis, vont de merveille à médiocre. Je trouve que pour tout mélomane s’intéressant à la musique, ce bouquin est des plus intéressant. Il vient légèrement boucher le petit vide que j’ai de ne pas avoir étudié en musicographie.

  2. On se mesure la verge musicale ici? Itunes 30 000 chansons, 300 disques, 100 vinyles (dont le Pet Sounds brand new), quinzaine de DVD musique, une dizaine de livre sur la musique donc deux appartiennent à bibliothèque nationale. J’ai peur de l’amende fak je ne les rapporte pas, un osti de cercle vicieux les bibliothèques.

    J’ai ce livre depuis 3-4 ans et au moment où je vous écris ça, il tient toujours office sur mon speaker de droite. La discothèque rock idéale de Philippe Manoeuvre, pas mal aussi comme bouquin.

    J’ai un ami qui possède plus de 700 vinyles, un maniaque. Moi c’est souvent pour la beauté de la pochette. Lorsque t’écoutes un vinyle, tu changes pas de toune aux deux secondes… Un différent mode d’écoute vient avec les formats.

    Bon billet.

    A+

  3. Je me demande bien quelle est la « longueur de la verge » musicale de Claude Rajotte?

    Et celle d’Edgar « Mr Burns » Fruitier

  4. Je sais que ma verge musicale n’est pas de compétition, en tous les cas!

    Je ne connaissais pas La discothèque rock idéale de Philippe Manoeuvre, mais je l’ai pris en note. Merci Tommy!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s