FEQ: Jour 3

Déjà trois jours faits au Festival d’Été de Québec. Même qu’au moment d’écrire ces lignes, la quatrième est déjà commencée. Il y a par exemple K-OS et Matisyahu à la scène Molson Dry ou le Brian Setzer Orchestra sur les Plaines – dont les Dales Hawerchuk font la première partie. Il y également la Villa Borghese au Cercle autour de 23h30.

Hier soir, je suis allé faire un bon tour à l’Impérial et un petit tour au Cercle. Lieux habituels, quoi. J’ai débarqué dans la première salle au moment où Numéro# concluait avec ses deux dernières chansons. La foule était moyennement enthousiaste, ou du moins, dansait et s’amusait timidement. Mes espions m’auront confirmer que la foule ne s’est réveillée qu’à ces deux dernières pièces, qui étaient des pièces du premier disque. Tout le reste du programme a été pigé directement dans le second album moins bonbon, justement.

Évidemment, les spectateurs étaient surtout présents pour Girl Talk. Néanmoins, ils ont grandement apprécié et embarqué dans la musique offerte par The Heavy, qui a joué dans l’heure précédant la venue du Dj vedette. Je m’attendais à une musique plus éclaté, mais on sentait tout de même les diverses influences du groupe britannique, pigeant surtout dans le rock, le hip hop et le soul.

Certains riffs, parfois, me rappelait même les mêmes attaques que Rage Against The Machine – mais sans la rage et la distorsion. C’est une musique plus complexes que les extraits m’avaient laissés présager, mais efficace et qui a su faire danser la foule. Pas une déception, mais ni un enchantement.

feq-2009-j3-060

Je ne suis resté que deux chansons à Girl Talk, mais la scène était pleine de danseurs et danseuses sur la fête, idem dans la salle, projection vidéo, lancement de papier de toilette (quand même du gaspillage), etc. Bref, gros beat, grosse ambiance, grosse chaleur.

Je ne suis pas resté longtemps car, de un, je ne danse pas, et je voulais voir The Sound of Sea Animals au Cercle qui était en même temps tout juste à côté. Un rock assez rock’n’roll, mais plus british. Un bassiste des plus colorés. Une foule tranquille mais attentive. Ça ne m’a pas soufflé, mais très honnête.

feq-2009-j3-248

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s